Le Zéro Déchet, pour tous
0

Comment partir en vacances avec un bébé ?

Comment partir en vacances avec un bébé ?

Être parents est une sacrée aventure qui demande parfois quelques sacrifices. Faut-il pour autant mettre vos projets de vacances de côté ? Pas forcément : il est tout à fait possible de partir en vacances, même avec un petit bout. Voici ce que vous devez savoir afin de profiter de vos vacances avec votre bébé en toute sérénité.

Adapter la destination à l’âge de votre petit

Même si vous pouvez partir en vacances avec un petit bout, il y a cependant quelques précautions à prendre :
- à la montagne : évitez de dépasser les 1 000 à 1 500 mètres d’altitude avant 12 mois, jamais plus de 2 500 mètres avant deux ans ; et si votre bébé est enrhumé, faites-le bien boire ou téter au fur et à mesure que vous montez ou descendez pour limiter les risques d’otite, surtout s’il semble grognon ou qu’il pleure ;
- à la mer : pas de soleil entre 12 et 16h, préférez l’ombre et le parasol à l’exposition directe, et pensez à protéger le moindre centimètre carré de sa peau avec de la crème solaire SPF50 + adaptée aux enfants.
D’ailleurs, été comme hiver, les lunettes de soleil sont indispensables : bien protéger les yeux de votre bébé est essentiel. Avant 12 ans, le cristallin n’étant pas mature, il ne filtre pas 100 % des UV. La prudence est donc de mise !

Enfin, privilégiez un lieu de vacances familial, calme et peu festif afin d’éviter les mauvaises surprises. Certains camping ou location proposent en outre des équipements pour bébé le temps du séjour. Cela permet de partir l’esprit et les bagages plus légers !

Choisir un mode de transport adapté

- Prendre l’avion est possible dès 1 semaine pour des courts trajets, 3 semaines pour des longs courriers. Veillez à donner le sein ou un peu d’eau au biberon à votre bouchon : cela l’aidera à déglutir au moment du décollage et de l’atterrissage afin qu’il ne souffre pas du changement de pression. Attention aux rhumes : là encore, comme à la montagne, une pression est exercée sur les tympans et peut générer otite, voire pire. Il est ainsi conseillé de s’abstenir de prendre l’avion si bébé est vraiment enrhumé.

- Pourquoi ne pas prendre le train ? Vous pouvez garder bébé dans vos bras, ou réserver un siège pour lui, afin de l’installer dans son cosy. Il est aussi possible de monter à bord avec une poussette que vous laisserez, si elle se plie, dans l’espace bagage. On ne va pas vous cacher, ce n’est pas toujours le plus évident comme mode de voyage avec un petit bout si vous êtes seul et que vous avez des valises. Mais c’est tout de même assez pratique : pas d’enregistrement des valises, et rien à se soucier si ce n’est votre bébé.

- Enfin, le voyage en voiture peut être une solution qui paraît idéale. Vous pouvez vous arrêter prendre l’air quand vous voulez et partir de nuit : rouler pendant que bébé dort, c’est vraiment la bonne idée ! Cela mérite néanmoins réflexion… Entre le froid l’hiver, la chaleur l’été et un bébé qui peut ne pas du tout aimer être dos à la route, cela peut virer au cauchemar. 

Faire une liste pour ne rien oublier

Clairement, entre les nuits, les couches, les repas, vous n’avez pas tout à fait les idées claires. Plutôt que de faire confiance à votre mémoire, bien que vous ayez un sens aigu de l’organisation, il est préférable de lister tout ce dont vous aurez besoin pour les vacances, notamment les petites choses qui ne peuvent pas se remplacer, comme son doudou.

Prévoir un sac pour le voyage

Le moment du voyage est souvent le plus délicat avec un bébé. Train, avion ou voiture, votre bébé aura forcément besoin d’un change voire d’un repas durant le trajet. Préparez un sac de voyage que vous aurez à porter de main, dans lequel vous mettrez :
- des couches ;
- un repas selon l’âge ;
- un bavoir ou des langes ;
- son doudou ;
- une tenue de rechange ;
- un jouet ou deux. 

Garder les mêmes habitudes

Pour se sentir en sécurité, une fois arrivé à destination, votre enfant a besoin de repères et de rituels. Changer de lieu de vie durant les vacances peut ainsi venir perturber ses nuits et son rythme, mais cela dépend de la sensibilité de chaque enfant. Essayez, autant que possible, de le coucher à la même heure et de proposer les repas aux mêmes moments, s’il est déjà diversifié. En ce qui concerne les mini-bouchons, c’est finalement peut-être plus simple de partir en vacances : ils mangent et dorment quand ils ont besoin ! 

Emporter des affaires connues

Au-delà du rythme, il y a aussi les repères visuels qui vont l’aider à ne pas se sentir perdu, comme sa gigoteuse, son doudou, ou son jouet préféré. L’idée est de recréer un environnement proche de celui qu’il connaît.  

Revoir ses ambitions à la baisse… mais pas trop

Vous l’aurez compris : vos vacances avec bébé ne ressembleront pas à celles que vous aviez l’habitude de passer. Entre les nuits pas toujours calmes, les dents, les divers maux de ventre ou la chaleur, il faudra faire face à des imprévus… et aussi à de chouettes moments, promis ! Essayer de respecter les besoins de votre petit bout autant que possible, sans oublier de profiter également : une sieste en porte-bébé ou en poussette, cela ne va pas changer la face du monde ! Mieux vaut des parents détendus et une organisation approximative qu’un planning au cordeau et des parents à cran !

Pour finir, pensez au porte-bébé, qui ne prend pas de place dans vos valises ou dans votre coffre et offre la possibilité de se déplacer absolument partout, bébé confortablement installé ! 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte