Le Zéro Déchet, pour tous
0

Passer au zéro déchet : les bienfaits pour la santé

Passer au zéro déchet : les bienfaits pour la santé

Derrière le zéro déchet, c’est avant tout l’environnement que l’on cherche à préserver. En bannissant le plastique, vous faites un cadeau à la planète… mais sans doute aussi à votre santé. Opter pour le zéro déchet est moins toxique pour vous et votre famille : une raison de plus d’y tendre autant que possible !

Une alimentation de meilleure qualité

En faisant la chasse aux emballages plastiques, vous renoncez de fait aux plats préparés, surgelés et autres produits industriels. Exit donc les produits transformés pauvres en nutriments ! Cela veut dire que vous ne consommez plus de conservateurs, d’exhausteurs de goût, mais aussi de plats trop salés ou trop sucrés : vous avez une meilleure alimentation, faite de produits bruts sains, simples que vous allez ensuite cuisiner et accommoder comme le voulez. À long terme, cela permet de réduire les risques de diabètes, d’obésité ou de maladies cardiovasculaires. Cela laisse songeur n’est-ce pas ?

Des pesticides en moins dans l’assiette

L’autre avantage de refuser le plastique et le suremballage, c’est que vous aurez davantage le réflexe de vous tourner vers les circuits courts, et donc les petits producteurs locaux qui optent pour une agriculture raisonnée, voire bio. Vous ingérez ainsi moins des pesticides. Et puis l’avantage aussi, c’est que vous retrouvez le goût des légumes et des fruits, cueillis plus tard que ceux que vous trouverez emballés au supermarché. 

Des produits ménagers moins nocifs  

Le zéro déchet passe également par vos produits ménagers. Ceux que l’on peut qualifier de « classiques » sont malheureusement bourrés de composants néfastes pour la santé en plus d’être conditionnés majoritairement dans des emballages plastiques. Moins vous utilisez de produits différents et plus ils sont naturels, moins vous êtes exposé à des risques d’irritation des voies aériennes… Voire pire : les substances chimiques contenues dans les produits nettoyants, et parfois même certains dits « verts » comme l’a révélé 60 Millions de consommateurs en 2019, sont dangereuses pour la santé : c’est le cas des isothiazolinones ou des methylisothiazolinones. Perturbateurs endocriniens, cancérogènes, les risques sont sérieux quand on rapporte leur usage à l’échelle d’une vie. Le vinaigre d’alcool est tout aussi efficace pour désinfecter, de même que le savon noir pour laver les sols par exemple. Attention cependant aux huiles essentielles, utilisées pour leurs propriétés antibactériennes, antifongiques ou encore odorantes dans les fabrications maison de nettoyants ou lessives : leur culture peut aussi être un fléau pour l’environnement et pas du tout zéro déchet pour le coup. Préférez donc des HE bio, et locales si possible, mais que vous réserverez à une utilisation cosmétique et remplacez-les par des hydrolats.

Moins de COV à respirer

Eh oui, on n’y pense pas toujours, mais on respire pas mal de saletés au quotidien, et pas uniquement à l’extérieur de la maison. En effet, l’ennemi est tapi dans l’ombre, chez vous, dans vos placards… Vous ne le savez peut-être pas, mais les meubles neufs en bois aggloméré émettent des COV, composés organiques volatils, pendant des mois. Cela vient essentiellement des colles utilisées pour assembler les panneaux de bois et les éléments entre eux… Elles contiennent notamment du formaldéhyde, classé par le CIRC, Centre international de recherche sur le cancer, comme cancérogène avéré en 2004. En achetant du seconde main, vous donnerez une deuxième vie à des meubles qui auront vraisemblablement déjà relâché la majeure partie des COV qu’ils contenaient. Le must : choisir des meubles en bois massif.

De manière générale, vous pouvez vous dire que toute démarche pour la nature est, in fine, bonne pour votre santé. Vous n’avez décidément plus aucune raison de ne pas vous y mettre !

À lire aussi
Réduire son impact sur l’environnement : les gestes à adopter !
Réduire le gaspillage alimentaire : des solutions
Devenir végane : pourquoi le devenir et comment faire ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte