Le Zéro Déchet, pour tous
0

10 fausses idées sur les végans

10 fausses idées sur les végans

Les vegan, c’est ceux qui refusent de manger quelque aliment que ce soit issu des animaux ou de leur exploitation. Pas de viande, de poisson, de beurre, ni de miel au menu ! Devant ce choix d’alimentation, et même de vie, ils sont souvent victimes d’a priori très tenaces. On fait le point sur les fausses idées qu’ont la plupart des gens sur les végans !

Les végans ont des carences en vitamines

C’est bien connu, les végans ne mangent que des feuilles de laitue et ont une alimentation très peu diversifiée ! Cette croyance qui a la dent dure vient essentiellement du fait qu’ils ne consomment pas de viande ni de lait ni de ces autres aliments issus des animaux. Pourtant, le calcium se trouve dans beaucoup de légumes ou les oléagineux. Quant à la fameuse vitamine B12, les végans bien informés la prennent en complément de leur alimentation, tout simplement. 

Les végans manquent de protéines

Breaking news : les protéines ne se trouvent pas que dans la viande, le poisson ou bien encore les œufs. Arachide, haricots, lentilles, pois cassés contiennent suffisamment de protéines végétales pour couvrir les besoins quotidiens. Ainsi, 100 g de poulet qui contient par exemple 22 g de protéines peut être remplacé par des légumineuses : les haricots rouges en contiennent autant pour la même quantité. Les fèves, elles, comptent même 4 g de plus de protéines au 100 g. Bien sûr, pour une bonne assimilation, on rappelle que les légumineuses doivent être associées à des céréales. 

Les végans sont tous militants

On va vous surprendre, mais non, toutes les personnes qui refusent de manger de la viande ne se promènent pas H24 avec une pancarte pour militer pour le bien-être et le droit des animaux, prêts à la brandir à tout moment ! Être végans c’est une philosophie de vie et un choix tout à fait personnel. Alors certes, si vous croisez un végan, il vous parlera peut-être de la cause animale et des bienfaits de ce mode de vie.

Tous les végans font du yoga

Le yoga, tout le monde en fait, et pourtant, tous ne sont pas végans. Eh bien, c’est pareil si on inverse la situation : si le véganisme implique une philosophie, respectant toute vie sur Terre mais aussi un intérêt pour sa propre santé, le yoga, qui dans sa forme traditionnelle incite au véganisme, ne va pas de pair. Cela arrive, mais ce n’est pas la règle aujourd’hui !

Les végans ne peuvent pas faire de la musculation

Comment les pauvres petits muscles des végans pourraient-ils se développer sans protéines animales ou sans whey ? Figurez-vous qu’il y a des athlètes végan ultra performant : Rich Roll, tri-athlète d’un autre monde est un des exemples que vous trouverez dans le sport. Ce n’est absolument pas incompatible, surtout que la consommation de protéines végétales entraîne souvent une perte de masse graisseuse. 

Les végans ont une alimentation triste et sans saveurs

Les légumes, les fruits et tout ce que mangent les végans seraient sans saveur… Un légume, pour peu qu’il soit bio et de saison, est déjà une fête pour les papilles. Et nul ne vous empêche de mettre des épices ou de les cuisiner avec des condiments, du lait de coco ou autre. Puisqu’ils doivent couvrir leurs besoins en vitamines, minéraux et protéines, les végans ont d’ailleurs souvent une alimentation très diversifiée qui favorise des plats composés où se retrouvent plusieurs ingrédients aux goûts différents. Sans parler des couleurs des aliments : une explosion de couleurs !

Les végans ont la ligne !

La surconsommation de viande favorise l’obésité : les études sont formelles. En revanche, s’il n’y avait que la viande qui faisait grossir, cela se saurait. Être végan n’est pas la garantie d’être svelte, loin de là : les graines et autres noix sont très grasses et très caloriques, certes, mais c’est surtout que les végans peuvent aussi manger des pizzas, des hamburgers et autre « junk food » sans ingrédient d’origine animale si le cœur leur en dit. Et puis le poids, ce n’est pas qu’une affaire de nourriture : cela peut aussi être une question de maladie, de constitution ou de prédisposition familiale !

Les végans ont les moyens de l’être

On s’imagine que pour être végans, il faut y consacrer un certain budget. Pourtant, il n’en est rien. Au lieu d’acheter de la viande, du poisson ou encore du fromage à 10 ou 20 euros le kilos, qui sont donc des aliments coûteux, ils consommeront davantage de végétal, bien moins onéreux. Au final, le budget peut être le même voire en-deçà des omnivores. 

Les végans mangent sainement

Ne pas manger de produits issus des animaux est une chose. Mais cela ne veut pas dire du tout que tous les végans ont une alimentation saine et non transformée. En effet, les plats et autres « fauxmage » ou tofu mariné pullulent dans les rayons des magasins bio. Même s’ils sont végans et bio, ils sont produits de manière industrielle ! Ces produits transformés, quels qu’ils soient, ne sont pas forcément bons pour la santé. Ils sont souvent trop salés, trop gras ou trop sucrés, ou peuvent contenir des amidons et des stabilisants. 

Ce sont des gens pacifistes

Une partie de la branche des végans extrémiste est loin d’être des Bisounours. Eu égard aux différents commerces de viande qui ont pu être vandalisés ces dernières années... Heureusement, cela reste des actes isolés, décriés par nombre de végans.

Alors, prêt à adopter ce mode de vie ??

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte