Le Zéro Déchet, pour tous
0

Zéro déchet et minimalisme : vivre sans frigo, c'est possible !

Zéro déchet et minimalisme : vivre sans frigo, c'est possible !

La vie moderne a apporté un confort certain au quotidien. Tant et si bien que nous n’imaginons pas faire autrement tant nous vivons avec tous ces objets depuis notre plus tendre enfance. Pourtant, il est possible de s’en passer. C’est notamment le cas du réfrigérateur. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il est possible de vivre sans frigo : on vous explique comment. 

Pourquoi vivre sans frigo ?

Pourquoi se priver de cet objet de la vie moderne qui simplifie la vie ? Cela peut être pour une question de gain de place, dans une cuisine très petite, ou encore par conviction écologique. Un appareil électrique, c’est de la pollution : d’abord en raison des matériaux qui composent cet appareil, de son transport, au moment de sa fin de vie, mais aussi pour sa consommation d’électricité, qui est encore aujourd’hui majoritairement alimentée par les centrales nucléaires… et on ne peut pas dire que ce soit une énergie « propre » !

Quel intérêt y a-t-il à vivre sans frigo ?

Mais il y a aussi plein d’avantages à se passer d’un réfrigérateur. Cela permet :
- de moins acheter : on achète au fur et à mesure ;
- de moins gaspiller : en achetant moins, on gère mieux nos denrées alimentaires. Et puis les légumes et les fruits ne se planquent plus au fond du placard pour pourrir ;
- de redécouvrir le goût des aliments : on a pour habitude de mettre tous les produits frais au frigo. Erreur ! Cela coupe leur goût ;
- pour conserver plus longtemps vos fruits et légumes : eh oui, dans le réfrigérateur, il y a de l’humidité, et cela n’est pas forcément très bon pour bien conserver vos aliments !
Enfin, se passer d’un frigo vous permettra d’avoir un œil sur vos denrées, et de les cuisiner pour ne pas les gâcher – en faire des compotes ou des confitures, des sauces –, mais aussi de revoir votre mode de consommation, en vous tournant vers des circuits courts, d’acheter en moins grande quantité, et donc de faire des économies lors de vos courses alimentaires, ainsi que sur votre facture d’électricité : une économie d’en moyenne de 40 à 120 euros par an, en fonction de la taille et de la catégorie énergétique de votre frigo, c’est déjà ça.

Mais je fais comment pour conserver mes aliments sans mon réfrigérateur ?

Pas de panique, vivre sans frigo, c’est tout à fait faisable. Inventé en 1876, le premier réfrigérateur commercialisé date de 1913, mais tout le monde n’avait pas les moyens d’en avoir un. Comment faisaient donc les gens pour conserver leurs aliments ? Eh bien avant cette invention, il y avait plein de techniques pour conserver les aliments et donc de manière de consommer des fruits et légumes.   

Le séchage pour conserver les aliments… et leurs vitamines

Pour éviter que les fruits ou légumes pourrissent et s’altèrent, retirer l’eau qu’ils contiennent est une autre façon de les conserver quand vous voulez vivre sans frigo. Il existe plusieurs façons de sécher les fruits et légumes :
- au soleil ;
- au four à 50 °C pendant une ou deux heures ;
- en les coupant en rondelle et en les mettant sur un fil ;
- avec un déshydrateur.
Ils se conservent ensuite un an environ entreposés dans un bocal par exemple. 

Limiter les produits « frais », la seule solution pour vivre sans frigo

On va être honnête : la viande, le poisson, la charcuterie, sans réfrigérateur, c’est un peu compliqué à conserver. Idem pour les yaourts. Le fromage, quant à lui, se conserve très bien à l’extérieur s’il a une croûte. Bien sûr, cela vous oblige à acheter vos produits frais au fur et à mesure. Mais au moins vous pourrez les consommer en appréciant toutes leurs saveurs, sans perte de vitamines ou de nutriments !

Vivre sans frigo : le sable pour conserver les légumes

Eh oui, vos carottes, vos panais ou vos pommes de terre seront heureux comme des poissons dans l’eau dans un bac rempli de sable propre. A l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, il se conserveront longuement sans s’altérer.

Se passer de réfrigérateur : les légumes qui ont besoin d’eau

Les poireaux, salades, radis, tout comme le persil, auront besoin d’être conservés dans de l’eau. Il suffit d’y tremper leurs racines, et de changer l’eau régulièrement. Quant aux radis, en revanche, ils devront être conservés feuilles dans l’eau, tête en bas !

Le garde-manger : pour conserver les fruits et les œufs sans frigo

Le garde-manger est un meuble qui existait dans toutes les maisons. Meuble en bois et aux parois moustiquaire en acier galvanisé, le garde-manger dispose de plusieurs étages de clayettes. Il suffit de déposer vos fruits sans qu’ils se touchent pour les conserver longtemps. Il en va de même pour les œufs, dont la coquille devient poreuse s’ils sont gardés au frigo. 

Faire des bocaux : la bonne idée pour vivre sans frigo

Sans réfrigérateur, il faut trouver des solutions pour conserver vos aliments. La conserve en bocaux est un excellent moyen, et cela permet entre autres de manger des légumes mûrs et gorgés de soleil ou encore des préparations hors saison et sans avoir besoin de passer du temps en cuisine : d’une pierre, deux coups. Vous pourrez ainsi conserver des tomates, sous forme de délicieuse sauce, ou encore conserver des cèpes que vous dégusterez en omelette quand bon vous semble…

Vivre sans frigo : la lactofermentation, une technique de conservation oubliée

Derrière ce mot barbare se cache une méthode de conservation vieille comme le monde ou presque. Elle consiste à immerger par exemple des légumes dans de la saumure, qui n’est autre qu’un mélange d’eau et de sel, de refermer le bocal, non stérilisé … et d’attendre 3 semaines minimum, en plaçant votre bocal à l’abri de la lumière. Les aliments vont sécréter de l’acide lactique, qui va empêcher les micro-organismes de faire pourrir les légumes. Traduction : au bout de ce laps de temps, les bonnes bactéries auront combattu les mauvaises et vos légumes seront bons pour la consommation. Si cela change un peu leur goût, cela conserve leurs bienfaits. Mieux : ces bonnes bactéries permettent de rééquilibrer notre flore intestinale. Un geste santé en somme !

Et mon beurre, comment faire sans frigo ?

Enfin, si vous êtes avez l’âme un peu bretonne et que vous ne concevez pas un petit-déjeuner sans beurre, là encore, il y a une solution : il suffit de le conserver dans un beurrier… à eau ! En laissant baigner le beurre dans de l’eau – l’eau et le gras ne se mélangeant pas –, il est protégé de l’air et ne devient pas rance. Et sa consistance sera parfaite pour beurrer vos tartines !

Si vous n’avez pas envie de vous passer totalement de réfrigérateur ni de congélateur d’ailleurs, vous en avez totalement le droit : vous pouvez peut-être réduire sa taille en utilisant quelques moyens de conservation à côté par exemple. Le but est de trouver le bon équilibre entre praticité et zéro déchet ! 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte