Le Zéro Déchet, pour tous
0

Noël zéro déchet : les 5 gestes à adopter

Noël zéro déchet : les 5 gestes à adopter

Si Noël est l’occasion de passer des moments en famille, c’est malheureusement aussi devenu une fête de l’excès, aussi bien en ce qui concerne les cadeaux que la nourriture. Une avalanche de marchandises qui se voient aussi dans nos poubelles : ce sont 20 % de déchets en plus qui viennent les grossir ce jour particulier, en témoigne la collecte des poubelles le lendemain de Noël qui est la plus grosse de l’année. Et si on réduisait nos déchets pour un Noël douillet, mais raisonné ?


Un sapin de Noël green !

Combien de sapins jonchent les trottoirs au début de l’année ? D’après le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, en 2016, 6,1 millions de sapins de Noël naturels ont été vendus en France, soit 20,7 % des foyers. Un chiffre incroyable, surtout quand on sait… qu’un tiers a dû être importé : eh oui, 2 millions de sapins provenaient de Belgique et du Danemark. S’ils sont souvent recyclés, il y a néanmoins mille autres façons de se passer de sapin naturel – ceux en plastique, n’en parlons pas, ils sont ultrapolluants –, par exemple en réalisant un sapin en bois flotté naturel, trouvé sur la plage, ou de récupération sur des palettes, ou encore fait de branches naturelles récupérées, de laine : c’est l’occasion de laisser aller votre imagination et de créer, en plus, un sapin qui vous ressemble. 

Des décos écolo zéro déchet fait main

Là aussi, la décoration de la maison ou encore du sapin de Noël, ce n’est pas très bon pour la planète. Et vous savez quoi ? Vous pouvez les faire vous-même, si si ! Des pignes de pin, des branches dorés à la peinture acrylique, des déco de vitre faites avec du blanc de Meudon, des origamis en papier pour le sapin, ou encore des personnages en feutrine, un centre de table en couronne faite avec des branches de sapins, ou encore des étoiles en pâte à sel, autant d’ateliers à faire avec les enfants pour préparer Noël autrement !

Des cadeaux durables pour un Noël avec moins de déchets 

Beaucoup de produits sont suremballés, et c’est notamment le cas des jouets bien sûr, mais aussi d’autres cadeaux : autant de déchets inutiles qui se retrouveront aussitôt dans la poubelle. Mais ce n’est pas le seul souci pour la planète : ils proviennent en plus parfois de pays qui se trouvent à des milliers de kilomètres… Bref, pas vraiment une bonne équation pour la planète ! En choisissant d’offrir un cadeau fait par un artisan local, acheté lors d’un des nombreux marchés de Noël qui se tiennent dans la plupart des villes, c’est défendre une autre économie et ne pas nourrir les grosses multinationales qui n’ont que faire de la nature… et des gens qui travaillent pour elles. La bonne idée aussi : réduire le nombre de cadeaux. Un seul cadeau, c’est déjà bien ! Mieux vaut démontrer par des gestes, des mots, ou pourquoi par une lettre, l’amour ou l’affection que vous avez pour votre famille ou vos amis non ? 

En finir avec le papier cadeau à usage unique !

Le papier cadeau est sans doute la plus grande source de déchets à Noël, papier issu de forêts pas toujours gérées durablement et imprimé avec des encres pas vraiment végétales… Pour vous passer de ce produit à usage unique et pour le moins éphémère, vous avez des solutions :
- utiliser du tissu, que ce soit un morceau de drap, un vieux foulard que vous ne mettez plus, une chute de vos coutures, pour emballer votre présent, façon furoshiki japonais ;
- du papier issu d’un journal, d’une carte routière, ou encore du papier kraft ou de soie qui a déjà servi et récupéré d’un colis ;
- un sac en tissu, fait vous-même ou à vrac : la personne pourra ensuite le réutiliser !
Vous pouvez utiliser des éléments naturels pour décorer le paquet, issu d’une jolie balade en forêt, ou du ruban, de la laine ou de la corde pour fermer votre emballage 100 % réutilisable ou recyclé.

Cuisiner un repas local sans déchets ou presque

Foie gras, saumon, viande, nos repas laissent souvent une quantité importante d’emballages dans nos poubelles. Mais là encore, il faut aussi se poser la question d’où viennent ces produits. Parfois, ils ont fait bien trop de kilomètres juste pour se retrouver dans nos assiettes afin de nous faire plaisir en ce jour spécial, mais est-ce vraiment raisonnable ? Sans parler des conditions dans lesquelles les animaux sont élevés, la plupart étant encore aujourd’hui issus de l’élevage intensif… Préférez des produits locaux, faits artisanalement, qui ont un coût certes plus élevé, mais peu importe : la qualité plutôt que la quantité, une idée à méditer… Pour ceux qui sont flexivores, pourquoi ne pas vous passer de viande ? Il existe de délicieuses alternatives, notamment des recettes de terrines végétales du plus bel effet. Enfin, prévoyez un repas simple, complet, mais sans excès : Noël c’est le moment où il y a le plus de gaspillage. C’est tellement dommage de gâcher !

Passez de très belles fêtes de Noël !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte