Le Zéro Déchet, pour tous
0

Passer au zéro déchet dans la cuisine 

Passer au zéro déchet dans la cuisine 

Le zéro déchet s’invite partout jusque dans votre cuisine ! Eh oui, c’est la pièce de votre maison où vous produisez le plus de déchets. Alimentation, entretien, les emballages et le plastique y sont les rois. Réduire drastiquement leur utilisation est un vrai jeu d’enfant. Le zéro déchet dans votre cuisine, mode d’emploi !


Cuisiner zéro déchet : tout doit disparaître !

Une cuisine zéro déchet, ça commence par les aliments eux-mêmes. Pour réduire vos déchets, et donc le volume de votre poubelle, achetez des produits bruts, non transformés et non emballés. Pommes, carottes et autres fruits ou légumes, utilisez des sacs en tissus réutilisables pour les transporter depuis le marché ou votre maraîcher jusqu’à chez vous. Idem pour les légumes secs ou les céréales : utilisez des sacs à vrac en tissu. Réutilisables, il suffit de les laver en machine s’ils sont sales.

Ensuite, en cuisinant, il est possible là encore de ne pas créer de déchets organiques : les pelures se cuisent au four ou passent à la friteuse pour faire de délicieuses chips, certaines fanes sont succulentes en soupe ou gratin.  

Emballez-moi ça, mais pas avec n’importe quoi !

Pour conserver vos aliments, notamment pour les réfrigérer, vous avez besoin de les préserver de l’air... et utilisez un film plastique transparent. Conserver une moitié d’oignon, un demi-concombre ou une part de quiche, vous vous en servez sûrement tous les jours. Alors par quoi remplacer cet immonde film qui pollue, mais qui est bien pratique ? Par des emballages naturels réutilisables. Recouverts de cire d’abeille ou de cire végétale pour la version vegan, en plus d’emballer vos aliments, ces emballages durables allongent leur durée de vie, que ce soit le pain ou encore une moitié d’avocat : ils se conservent mieux et plus longtemps, en perdant moins vite leur saveur et leur texture.

Laver la vaisselle sans rincer la planète

Que ce soit à la main ou au lave-vaisselle, qui est a priori moins gourmand en eau, diminuer vos déchets ne demande pas vraiment d’effort : vous devez seulement changer d’habitudes ! D’ailleurs, votre vaisselle ne sera pas moins bien lavée, au contraire.

Pour le lavage à la main :
- oubliez l’éponge et préférez une brosse compostable ou confectionnez un tawashi ;
- à la place du liquide vaisselle, utilisez du savon de Marseille super dégraissant et plus doux pour les mains.

En ce qui concerne le lavage en lave-vaisselle, vous pouvez faire vous-même votre poudre lavante ou vos tablettes (en utilisant des bacs à glaçons). C’est moins mauvais pour la planète et c’est surtout aussi moins cher ! 

Essuyer, astiquer, oui, mais sans polluer !

L’essuie-tout, ce petit rouleau de papier jetable sans lequel vous ne pouvez pas vivre si vous avez des enfants, c’est sans doute la chose qui semble la plus difficile à éliminer. Et pourtant, c’est ultra facile de s’en passer. Débarbouillettes réutilisables et lavables, lingettes, ou encore torchons et chiffons, dites adieu à l’essuie-tout pour toujours !

Et si vous motivez toute votre famille, enfants y compris, ça sera encore plus facile ! Au bout de quelques semaines, vous vous demanderez même comment vous ne vous y êtes pas mis plus tôt. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte