Le Zéro Déchet, pour tous
0

Choisir un déodorant sûr et sain pour la santé

Choisir un déodorant sûr et sain pour la santé

Derrière ce petit geste anodin que vous faites le matin après la douche, il y a des dangers pour votre santé. Si ne plus mettre de déodorant n’est peut-être pas une solution pour vous, vous pouvez en revanche en choisir un sûr et sain. On vous explique tout ça !

Quels sont les dangers des déodorants classiques ?

Cela fait maintenant depuis les années 2000 que les déodorants sont montrés du doigt. Après avoir été mis en cause dans la dégradation de la couche d’ozone dans les années 80, ils seraient désormais dangereux pour la santé.

- Les gaz propulseurs des sprays : ces déodorants diffusent des microgoutelettes sur la peau, mais aussi dans l’air. Vous vous retrouvez donc à inhaler les substances toxiques, notamment des composés organiques volatils contenus pour l’essentiel dans les gaz propulseurs.

- Les sels d’aluminium dans les antitranspirants : en plus de bloquer la transpiration, processus naturel qui permet de réguler la température du corps, ils contiennent des sels d’aluminium, dont le but est de resserrer les pores. Or ces sels d’aluminium, surtout si la peau est lésée, sont absorbés et passent dans l’organisme. L’aluminium représente un risque pour la santé, et c’est l’accumulation de ce métal dans notre organisme qui peut entraîner des effets neurotoxiques.

Dans un rapport de 2011, l’Ansm, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (alors appelée Afssaps), préconise donc de « ne pas utiliser les produits cosmétiques contenant de l’aluminium sur peau lésée ». Ils sont également accusés de favoriser la survenue de cancers du sein : dans ce même rapport, l’Ansm explique cependant que « Les données épidémiologiques ne permettent pas d’établir un lien concluant entre l’exposition cutanée à l’aluminium et l’apparition d’un cancer ».  Alors autant s’en passer totalement non ? 

- Les conservateurs, qui peuvent être irritants : le phénoxyéthanol peut entraîner eczéma ou urticaire… et avoir des effets neurotoxiques d’après l’INRS, l’Institut national de recherche et de sécurité.  

- Les perturbateurs endocriniens : eh oui, les déodorants peuvent en contenir. Attention donc aux propylparaben ou butylparaben.

- Les allergènes : ce sont notamment les parfums présents dans les déodorants qui peuvent donner des allergies. Sur la composition, on les reconnaît sous les noms cinnamal, limonene, citral, coumarin, cinnamyl, etc. 

Il y a aussi des polymères, des silicones, des composés éthoxylés… un bon cocktail en somme ! 

Les ingrédients à privilégier pour un déodorant efficace naturel

- Le bicarbonate de soude : il va venir masquer les mauvaises odeurs. Attention cependant, certaines peaux très réactives et particulièrement sensibles, notamment après l’épilation, peuvent réagir. L’arrow-root est une alternative que certaines marques utilisent au bicarbonate et qui modère en plus l’effet gras de certaines huiles présentes dans la composition.

- Les huiles essentielles : elles vont donner une odeur à votre déodorant et permettre par exemple de réguler la transpiration (HE de sauge officinale), ou de limiter la formation des bactéries (HE de palmarosa). Mieux vaut cependant les éviter si vous êtes enceinte.
- Des cires, ou huiles naturelles pour nourrir et adoucir mais pas uniquement. L’huile de coco a par exemple des propriétés antibactériennes et assainissant.
Solide, stick ou liquide, à vous de choisir sous quelle forme vous souhaitez utiliser votre déodorant !

- Et la pierre d’alun alors ? 
Réputée comme naturelle, la pierre d’alun a été largement plébiscitée. Il existe cependant des pierres naturelles, identifiables à la mention « potassium alum » dans la composition, et d’autres synthétiques, marquée comme « ammonium alum ». Cette deuxième forme est plutôt déconseillée, mais il faut savoir que quelle que soit la pierre d’alun que vous choisirez, elle contient des sels d’aluminium, même en petite quantité. 

Bien sûr, un déodorant naturel ne sera peut-être pas aussi efficace qu’un antitranspirant classique : prenez le temps de faire une transition vers un déodorant naturel. Cela demande une période d’adaptation pour apprendre à vous faire à une odeur différente et à la transpiration.

À lire aussi : 

Huiles essentielles : naturelles mais pas sans danger !
Prendre soin de sa peau naturellement l'hiver : mode d’emploi !
Shampoing zéro déchet : de beaux cheveux naturellement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.


J'accepte