Comment bien choisir votre cup ?

Publié le 14/01/2019 dans
Comment bien choisir votre cup ?

La cup, c’est vraiment révolutionnaire pour les femmes qui l’utilisent : elle permet de vivre la période des règles tout en menant sa vie librement. Si la coupe menstruelle respecte la physiologie fragile du vagin, elle permet aussi de faire de vraies économies : tampons, serviettes, chaque mois cela représente un budget. Sans compter que c’est aussi meilleur pour la planète. Vous avez envie de vous y mettre, mais êtes un peu perdue ? On vous aide à choisir le Graal : votre cup idéale.


Est-ce qu’avoir accouché joue dans le choix de ma cup ?


La question avez-vous accouché est toujours la première interrogation que posent les marques pour choisir votre cup. Est-ce que cela compte vraiment ? Oui… et non. Cela dépend des cups, mais pas seulement. Ce qui va jouer dans le choix de la taille de votre cup, c’est la tonicité de votre périnée, mais aussi l’étroitesse de votre vagin. Eh oui, car même si vous avez eu un ou deux enfants, votre vagin peut être étroit et votre périnée bien musclé. Dans ce cas précis, une cup grande taille risque de vous gêner : elle va appuyer trop fortement sur les parois du vagin voire même sur la vessie. Mieux vaudra donc choisir une taille S.

Comment sont mes pertes menstruelles ?

C’est LA principale question à vous poser. Vous n’aurez pas besoin de la même taille si actuellement vous changez votre tampon toutes les 3 heures au plus fort de votre flux menstruel que si vous pouvez facilement tenir 5-6 heures avec une serviette normale ou un tampon mini et ce, même si vous avez déjà accouché. La bonne idée : avoir deux cups, une pour le début et la fin, quand les flux sont légers, et une pour les jours où ce sont les chutes du Niagara. Mais si vous ne voulez avoir qu’une seule cup, fiez-vous au flux les jours les plus abondants : contrairement aux tampons, dont il faut adapter la taille pour éviter qu’il n’assèche trop le vagin quand les flux sont légers, une cup taille L peut tout aussi bien s’utiliser en début et en fin si elle vous convient.

Quelle forme choisir ?

Là encore, cela dépend de la délicatesse de votre intimité. Mais il y a plusieurs questions à vous poser :
  • la forme : la Fleur Cup a, par exemple, un petit bourrelet sur le haut : certaines femmes peuvent le sentir. La LoulouCup en revanche, n’en a pas et est en forme de cloche : privilégiez ce type de cup si vous êtes du genre sensible ;

  • la tige : tige lisse (Lamazuna), avec stries et petite boule (Les Tendances d’Emma, LoulouCup…) ou juste striée (FleurCup), certaines se sentent plus que d’autres. L’avantage des striées : vous pouvez la couper si elle vous gêne ;

  • les trous : les cups ont des trous de tailles différentes en fonction des marques. Si vos flux sont plutôt liquides, des petits trous sont suffisants. Dans le cas où ils sont composés de caillots, mieux vaut privilégier les trous plus gros ;

  • la souplesse : LoulouCup propose deux types de souplesse. Une classique, et une plus souple, pour celles dont l’intimité est plutôt sensible.

  • Quelle matière choisir ?


    Les cups que nous proposons sur le shop sont toutes en silicone médical ou en silicone médical platine (ultra pur) parce que cette matière est vraiment bien acceptée par le corps… enfin, votre intimité. Exit les cups en latex, qui peuvent créer des allergies ou des irritations.

    On résume !

    Je choisis ma cup en fonction de mon flux :

    Cela va déterminer la taille et donc la contenance de ma cup.

    Je ne focalise pas sur le fait que j’ai eu des enfants ou pas :

    Certaines femmes qui ont accouché utilisent quand même des tailles S. (Cela peut être le cas si vous êtes plutôt sportive.)

    Je ne désespère pas :

    Vous allez la trouver votre cup idéale ! Vous l’avez même peut-être déjà commandé sur notre site.

    Je reste patiente :

    Si quelques-unes arrivent à tout de suite utiliser leur cup, il faut quelques cycles parfois pour bien la positionner et se sentir à l’aise avec le fait d’insérer vos doigts et de manipuler la cup si vous n’êtes pas encore à l’aise avec votre intimité. Alors au début, utilisez des protège-slips lavables pour éviter le bain de sang dans votre culotte en cas de fuite.

    Passer à la cup nécessite de bien connaître votre intimité, mais c’est aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir la magie de vos flux. Car après tout, sans les règles, la vie n’existerait pas sur Terre !